En savoir plus : cliquer sur chaque titre.
Cliquer à nouveau pour fermer la fenêtre.
Commander un livre par courrier : cliquer icibon de commande
Acheter en ligne : cliquer sur le titre de votre choix puis sur "ajouter au panier".
La plupart des cartes sont acceptées. Prix port inclus dans l'espace Paypal.

Rousseau à Venise
Sur les pas de Jean-Jacques Rousseau à Venise
En 1743, Jean-Jacques Rousseau a trente et un ans, et il obtient un poste de secrétaire d'ambassade à Venise. Les relations avec son supérieur, le médiocre Montaigu, se gâtent rapidement, et il regagne Paris un an plus tard. Néanmoins, ce  séjour va se révéler fondateur pour son œuvre, et ce particulièrement dans les trois domaines majeurs que sont le politique, la musique et le romanesque.

L'ouvrage est composé d'une première partie consacrée aux activités de Rousseau à Venise et à leurs conséquences sur sa pensée, et d'une seconde partie comprenant le plan d'une promenade rousseauiste dans la ville, accompagnée de commentaires. Il s'adresse aux admirateurs du philosophe, mais surtout aux plus curieux des vingt-deux millions de visiteurs qui se rendent chaque année dans la lagune.

L'auteur : Licencié en philosophie de l'université de Nantes, Bruno Planty a très tôt trouvé un maître dans les écrits et la personnalité de Jean-Jacques Rousseau. Membre de la Société Jean-Jacques Rousseau de Genève et du comité fondateur de l'association clarens, dédiée à la promotion de la pensée du philosophe, il est également amoureux de longue date de Venise, qu'il ne se lasse pas d'explorer lors de fréquents séjours.

Couverture : Michele Marieschi, Vue de Venise avec le môle du bassin de Saint-Marc (détail).
Format : 12, 5 x 19, 5 cm. 144 pages, 8 pages de photos, broché.
EAN : 9782917819401   Prix : 15 €

Esquisses vénitiennes
Esquisses vénitiennes

Un encrier, un tableau de Longhi, une fresque de Tiepolo, une verrerie de Murano, un palais abandonné, une halte au Café Florian « sous le Chinois », une vieille clé, un masque de carnaval, une promenade sur les Zattere, une tasse de bois peint, un spectacle de marionnettes, le tintement des cloches de la Salute, entre autres : autant de points de départ que choisit Henri de Régnier, amant de la Venise du XVIIIe siècle, pour nous entraîner dans des récits qui sont autant de rêveries éveillées au cœur d’une cité lagunaire où le quotidien, subtilement observé, se teinte de mélancolie et d’une pointe de fantastique.

Publiées pour la première fois en 1906, ces Esquisses vénitiennes annoncent déjà L’Altana ou la Vie vénitienne (1928) et témoignent d’un regard aigu et original qui nous communique l’amour de l’auteur pour une Venise loin des clichés attendus.

L'auteur : Poète et romancier proche du mouvement symboliste, Henri de Régnier (1864-1936), influencé par Leconte de Lisle et José Maria de Heredia, admirateur de Stéphane Mallarmé, écrivit de nombreux ouvrages, et assura la chronique littéraire du Figaro. Il a souvent pris Venise, où il séjourna à diverses reprises, pour cadre de ses poèmes, récits et romans. Henri de Régnier fut élu en 1911 à l’Académie française.

Préface : Sophie Basch.
Couverture : Francesco Guardi, La Giudecca e le Zitelle (v. 1775).
Format : 12, 5 x 19, 5 cm. 128 pages, broché.
EAN : 9782917819340 Prix : 13 €

À quels saints se vouer ?
À quels saints se vouer ?

Pour mieux comprendre l’image qu’un artiste nous donne à voir et en dévoiler les mystères que trop souvent elle recèle, ne faut-il pas introduire d’autres éléments pour apprécier un tableau ? En s’appuyant sur une analyse iconographique et iconologique, À quels saints se vouer ? se propose donc de relire quelques œuvres majeures de la Renaissance vénitienne. Partant de Giovanni Bellini pour aboutir à Palma le Jeune, en passant par Cima da Conegliano, Carpaccio, Titien, la célèbre Tempête de Giorgione, Lotto, Pordenone, Bordone, Tintoret, Véronèse, le livre apporte aux nombreux amoureux de la peinture vénitienne, qui viennent régulièrement à l’Accademia, et dans les nombreux musées et églises de la Cité des Doges, pour y revoir leurs toiles favorites, une nouvelle lecture pour contempler ces œuvres.

Vous pourrez donc utiliser cet ouvrage autant comme une base de réflexion sur l’art vénitien que comme un guide pour agrémenter vos visites dans les lieux de Venise où sont exposés ces chefs-d’œuvre.

L'auteur : En 1977, Dominique Pinchi fonde la Libraire Française de Venise située près de San Giovanni e Paolo, et partage son métier de librire avec son activité artistique. Ses œuvres inspirées d’une réflexion sur le feu traduisent ses origines lorraines du Pays Haut. Outre de nombreuses expositions, il participe à divers livres d’artistes. À quels saints se vouer ? est son premier essai littéraire.

Couverture : PORDENONE, Retable de San Lorenzo Giustiniani et autres saints.
Format : 12, 5 x 19, 5 cm. 192 pages, 12 pages hors texte couleur, broché.
EAN : 9782917819296 Prix : 15 €

Voyage à Venise
Voyage à Venise

« Mais où est la république de Venise ? Dans la tabatière de M. de Metternich. » Voyageant dans la cité lagunaire peu avant la tentative de soulèvement de 1848, Arsène Houssaye nous brosse le tableau d’une ville endormie, silencieuse, ayant perdu sa fierté sous le joug autrichien. Qu’importe ! L’auteur nous entraîne de l’Accademia au Café Florian, du palais Vendramin – où le reçoit la duchesse de Berry – au Lido où se déroulent de folles bacchanales ; entre une dissertation sur l’art de Giorgione, Titien et Véronèse et une rencontre étonnante avec celle qui fut la maîtresse de lord Byron – la Fornarina, devenue marchande d’huîtres – , ce Voyage est un chassé-croisé permanent entre passé glorieux et présent mélancolique.

Les noires gondoles filent sur les canaux silencieux, la ballerine romantique Marie Taglioni hante la Ca’ d’Oro, mais c’est toujours la même lumière magique qui transfigure la cité des sortilèges. Paru en 1850, un texte qui ravira les amoureux de Venise.

L'auteur : Journaliste, écrivain prolixe, compagnon de bohème de Théophile Gautier et Gérard de Nerval, Arsène Houssaye (1815-1895) dirigera plusieurs revues littéraires, sera administrateur général de la Comédie-Française, inspecteur des musées de province, et président de la Société des Gens de Lettres.

Couverture : La Ca’d’Oro, photographie anonyme (v. 1890).
Format : 12, 5 x 19, 5 cm. 136 pages.
EAN : 9782917819241 Prix : 13 €

Se perdre dans Venise
Se perdre dans Venise

Au cours de conversations tenues à Venise, ville qu’ils aimaient passionnément et où ils firent de longs séjours, deux grands écrivains historiens évoquent le passé de la Cité des Doges, et les particularités de l’art qui s’y est développé au cours des siècles. Ce dialogue érudit mais toujours accessible donne au lecteur la sensation chaleureuse de partager, sous les lustres de cristal d’un palais vénitien, ou à une banquette du Café Florian, l’intimité intellectuelle de deux vieux amis offrant avec générosité le fruit de leurs travaux et réflexions. La réédition très attendue de ce que l’on peut considérer comme un éblouissant guide de Venise pour visiteurs exigeants et curieux.

Les auteurs : René Huyghe (1906 – 1997), conservateur en chef du département des peintures du Louvre et professeur au Collège de France, et Marcel Brion (1895 – 1984), spécialiste du romantisme allemand, tous deux de l’Académie française, furent des historiens de renom, dont le discours demeure d’une belle clarté pour l’amateur.

Couverture : Photo Robert de Laroche.
Format : 12, 5 x 19, 5 cm. 174 pages.
EAN : 9782917819159 Prix : 14,20 €

Le Théâtre des Esprits
Le Théâtre des Esprits

Venise la nuit. Un curieux théâtre monte ses tréteaux aux détours d’une ruelle, dans un palais à l’abandon. Les comédiens qui s’y produisent sont tout aussi surprenants que leur imprésario, le Cavaliere Maruffini. Quelle est la nature de ce Teatro degli Spiriti, invisible dès que le soleil luit à nouveau sur la cité lagunaire ? S’agit-il d’une illusion, ou se pourrait-il que des spectres du passé viennent la nuit y jouer la comédie dans un but inconcevable ? Un texte inspiré, au style incomparable, à lire impérativement avant de partir à la découverte de Venise, pour comprendre sa vraie nature mystérieuse.
En complément : trois textes rares de Marcel Brion sur Venise.

L’auteur : Marcel Brion (1895–1984), de l’Académie française, écrivain, historien d’art et critique littéraire, a beaucoup écrit sur la Renaissance italienne et l’Allemagne romantique. Son œuvre de romancier et de nouvelliste puise en partie son inspiration dans cette double influence, en une quête raffinée d’un fantastique empreint d’une intemporelle beauté.

Photo : Robert de Laroche.
Format 12,5 x 19,5 cm. 138 pages.
EAN : 9782917819074 Prix : 13,20 €